twitterfacebookgoogle

Prêt-entre particulier, quels sont les garanties ?

  • Posted On: 7th January 2017
  • By:
Prêt-entre particulier, quels sont les garanties ?

La question des garanties pour les prêts sont parfois la principale cause de désistement. En effet, elles constituent la véritable assurance du remboursement. Pour la plupart de cas, un bien d’une valeur nettement plus élevé que la valeur de la somme empruntée est exigé en garantie pour l’opération à effectuer. Nous le savons, les règles de procédure à suivre ainsi que les conditions à respecter aux vues d’un prêt sont différentes selon les cas : surtout lorsqu’il est question de prêt-bancaire ou de prêt-entre particulier. En effet, même s’il s’agit dans les deux cas, de grandes différences sont ressenties. Ils sont régis par des régimes tout à fait différents. Pour les prêts-bancaires, nous  savons qu’elles sont régies et fixées par une règle à valeur légale. Mais pour ce qui est des PAP, on est en droit de se demander quel serait le régime à considérer ainsi que les garanties à apporter. Afin de répondre à cette problématique, nous devons commencer par marquer les différences entre les prêt contractées auprès des banques ou institutions financières et puis donner plus d’éclaircissements et d’explications sur les régimes  des garanties des PAP.

Les différences entre prêt-bancaires et les Prêt-entre particuliers

L a principale différence entre ces deux réside sur le fait que le second se fasse sans l’intervention d’entité bancaire. La banque n’a pas à intervenir dans la conclusion de la transaction qui se fait. Elle se fait entre deux entités privées : deux personnes physiques qui concluent un contrat en bonne et due forme dans le but de régénérer des profits réciproques selon leur bien vouloirs.  Elle peut se faire en ligne ou directement. Pour cette seconde option, cela va de soi ; il suffit de d’y rendre directement. Mais la première, il est recommandé de se choisir une plateforme, celle qui sera la plus sure et la plus intéressante également pour s’implanter. Forte heureusement, il en existe des tas sur le marché.  Pour plus de détails explicits sur le sujet, n’hésitez pas à cliquer ici.

 La question de garanties ne doit pas être négligée

Effectivement, pour toutes les questions des prêts, qu’il soit question de prêts-bancaire, ou auprès des institutions financières officielles ou qu’il s’agisse d’entité particulière, le prêt se fonde sur la valeur exacte des biens mis en garanties, ou de la garantie apportée afin d’ « assurer » le prêt contracté. C’est ce point qui fait toute la différence entre ces deux types de prêts. Nous le savons, pour les entités bancaires, il est exigé que cette garantie puisse couvrir amplement le prêt, voir même atteindre le double de la valeur de ce bien, de manière à ce que cette dernière puisse couvrir et le prêt et la hauteur des intérêts dûment consentie selon les termes du contrat. Avant de contracter un prêt quelconque, on se réfère aux taux d’intérêts fixés, de manière à choisir le plus bas sur le marché mais également celui dont la garantie exigée soit à plus forte raison de la même valeur ou de manière plus symbolique, voir au plus intéressant.

 Les garanties exigées varient selon les instituts en question

En effet, elle varie en fonction de l’entité en question ; certaines entités de financement ou de micro finances optent pour une garantie plus sure : d’autres décident de permettre une certaine prise de risque en étant assez laxiste sur ce domaine. Mais le plus important, c’est que la garanties puissent couvrir la valeur exacte du prêt avec les divers intérêts qu’elle aurait pu engendrées.

La simplicité de la procédure  ainsi que des protocoles fait de ces choix la bonne affaire. En effet, les institutions bancaires sont assez strictes et mais ce qu’on remarque le plus c’est qu’elles sont exigeantes quant aux garanties. En effet,  les taux d’intérêt imposés par les banques sont très élevés et les garanties exigées  doivent être solides afin qu’aucun risque inutile ne soient prises

Written by Laure